EUR/USD
Google
GBP/USD
Amazon

25 avril 2017

Heure (GMT) Devise Événement Précédent Prévision
Toute la journée EUR Jour férié en Italie
08:30 GBP Emprunts nets du secteur public 1,1 milliard 2,6 milliards
14:00 USD Indice CB de confiance des consommateurs 125,6 123,7
14:00 USD Ventes de logements neufs 592.000 590.000

 

Commentaire général

La plupart des marchés asiatiques ont avancé lundi, alors que l’appétit pour le risque a repris le dessus suite à la victoire du candidat centriste Emmanuel Macron au premier tour des élections présidentielles françaises pendant le week-end. Le Shanghai Composite de Chine continentale a été l’unique exception puisqu’il a abandonné 1,37%, poursuivant ainsi la descente suscitée par les inquiétudes des investisseurs chinois concernant d’éventuels mesures gouvernementales destinées à réduire les risques. Le Nikkei japonais a engrangé 1,37%, alors que le yen a plongé face aux autres devises en réaction à la liquidation de positions sur les valeurs-refuges. Le S&P/ASX 200 australien s’est octroyé 0,30%, tandis que le Hang Seng de Hong Kong a contré la faiblesse du continent en grimpant de 0,41%. À Singapour, le Straits Times a avancé de 0,13%, tandis que le Kospi sud-coréen a gagné 0,40%. Les marchés européens se sont envolés pour fermer à un plus haut de 16 mois, signant leurs meilleures performances journalières en un an, alors que les investisseurs réagissaient à la possibilité de voir Emmanuel Macron, “l’ami des marchés”, devenir le prochain président français. Le Stoxx Europe 600 a bondi de 4,76%, le DAX allemand a engrangé 3,37% et le CAC 40 français a grimpé de 4,14%. À Londres, le FTSE s’est octroyé 2,11%, alors que les investisseurs locaux ont également salué les résultats du premier tour des élections françaises. Les marchés américains ont fermé en nette hausse, aidés par un regain d’appétit pour le risque suite aux élections présidentielles françaises. À la clôture, le S&P 500 avait bondi de 1,08%, le Dow avait pris 1,05% et le Nasdaq avait engrangé 1,24%.

 

FOREX

EUR – L’euro a nettement avancé face aux autres devises lundi. Il a démarré la journée par d’importants écarts suscités au premier tour des élections présidentielles françaises.

GBP – La livre sterling a évolué en ordre dispersé lundi: elle s’est appréciée face au yen, tout en cédant du terrain face au dollar US et à l’euro. La monnaie britannique a par ailleurs fait preuve de faiblesse en fin de journée, puisqu’elle a d’abord bondi face au yen avant d’effacer la majorité de ces gains plus tard dans la séance.

USD – Le dollar US s’est apprécié face au yen et à la livre sterling lundi, mais il a reculé contre l’euro.

JPY – Le yen a nettement reculé face aux autres devises majeures lundi, alors qu’un retrait de l’aversion au risque a poussé les traders à liquider leurs positions sur les valeurs-refuge. Le yen pourrait toutefois rebondir mardi, puisque la monnaie japonaise a repris de l’élan en fin de journée lundi.

TRY – La lire s’est nettement appréciée lundi, alors que les résultats du premier tour des élections françaises ont augmenté la demande d’actifs issus des marchés émergents.  

RUB – Le rouble a grimpé face à la plupart des devises majeures lundi en réaction à une plus forte demande des actifs issus des marchés émergents. Mais, contre le yen, le rouble est resté quasiment à l’équilibre au terme d’une séance volatile.

 

Matières premières

Métaux – Le retrait de l’aversion au risque suscité par les résultats des élections françaises a fait plonger les métaux précieux – et notamment l’or – lundi. L’or pour livraison en juin a lâché 11,60$ ou 0,9% pour s’établir à 1.277,50$ l’once, mais au-dessus de son plus bas de 1.266$. L’argent pour livraison en mai a fermé à l’équilibre à 17,86$ l’once.

Pétrole – Le brut a effacé ses gains initiaux et a fermé en baisse lundi, alors que les inquiétudes entourant la production américaine continuent de peser. Le pétrole West Texas Intermediate pour livraison en juin a perdu 0,39$ ou 0,8% pour se placer à 49,23$ le baril, après s’être brièvement replacé au-dessus de 50$ le baril.

 

Indices

S&P500 – L’indice américain a bondi à l’ouverture lundi, alors que l’appétit pour le risque a refait surface suite aux résultats du premier tour des élections présidentielles françaises, qui devraient se solder par la victoire d’un “ami des marchés”. L’indice a légèrement reculé aux alentours de midi, mais il s’est ensuite rétabli et s’est replacé à ses plus hauts de la séance pour fermer sur un rebond de 1,08%.

DAX – Le DAX s’est envolé à l’ouverture en réaction aux résultats des élections françaises et il a continué de gagner du terrain pendant le reste de la séance, alors que l’appétit pour le risque a refait surface sur les marchés. Les valeurs bancaires et financières étaient en tête du mouvement haussier, alors que le candidat français Emmanuel Macron est considéré comme un “ami des marchés”. En fin de séance, le DAX avait engrangé 3,37%.  

Nikkei – Le Nikkei a bondi à l’ouverture lundi, alors que les investisseurs réagissaient à la chute du yen face au dollar US et d’autres devises. La monnaie japonaise est restée faible pendant le reste de la journée, alors que l’appétit pour le risque a refait surface, et le Nikkei a pu ainsi conserver son avance. À la clôture, l’indice avait pris 1,37% et s’était approché de la barre des 19.000 points.

 

Actions

McDonald’s Corporation – Les actions du géant du fast food ont atteint un nouveau plus haut historique lundi, aidées par l’envolée générale des marchés boursiers à l’approche du rapport de résultats du groupe attendu mardi. Les analystes tablent sur un bénéfice par action de 1,34$, contre 1,23$ à la même période l’an dernier. Ils s’attendent également à un hausse de 1% des ventes à magasins comparables.  McDonald’s a battu les attentes des analystes pour les sept derniers trimestres et, compte-tenu de la popularité de ses menus et de ses nouvelles technologies, il y a de bonnes chances que ce soit encore le cas cette semaine – poussant alors les actions du groupe en territoire inconnu.

MISE EN GARDE GÉNÉRALE CONTRE LES RISQUES: Les options binaires et les Contracts for Difference (CFD) sont des produits financiers complexes dont le trading comporte des risques significatifs. Le trading d’options binaires peut se solder par la perte de votre investissement, tandis que le trading de CFD, qui sont des produits marginaux, peut conduire à la perte de l’ensemble de vos versements. Souvenez vous qu’avec les CFD les effets de levier peuvent jouer pour et contre vous. Les traders d’options binaires et de CFD ne possèdent pas, ni n’ont de quelconques droits sur les actifs sous-jacents. Le trading d’options binaires et/ou de CFD ne convient pas à tous les investisseurs. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable de futurs résultats. Avant de décider de trader, vous devriez soigneusement considérer vos objectifs d’investissement, votre niveau d’expérience et votre tolérance au risque. Vous ne devriez pas verser plus que ce que vous avez les moyens de perdre. Veuillez vous assurer d’avoir compris les risques associés au produit envisagé et cherchez éventuellement des conseils extérieurs si nécessaire. Rodeler Limited ne formule pas de conseils, de recommandations ou d’opinions concernant l’achat, la détention ou l’utilisation de produits financiers. Rodeler Limited n’est pas un conseiller financier et tous les services sont fournis sur une base d’exécution uniquement. Veuillez lire notre Avertissement sur les Risques et nos Documents juridiques avant d’utiliser nos services.